Suspendus deux ans par l’ITF pour un contrôle positif au meldonium durant l’Open d’Australie 2016, Maria Sharapova a vu sa sanction réduite de 24 à 15 mois par le tribunal arbitral du sport, mardi. La Russe pourra reprendre la compétition à la fin du mois d’avril 2017. « J’ai suis passée d’un des pires moments de ma carrière en mars dernier quand j’ai appris ma suspension, à un des plus heureux aujourd’hui puisque j’ai appris que je pourrais revenir en avril », a réagi la Russe dans un communiqué. Le tennis est ma passion et il me manque. Je compte les jours jusqu’à ce que je puisse retourner sur le court ». A-t-elle dit !
Ouf !

 

Commentaires

commentaires