Pour les adeptes de « l’heure africaine », la situation d’Adrien Silva et de Leicester pourra aider à prendre conscience. En fait, selon ce qui a été rapporté par BBC, Leicester n’a pas pu enregistrer le transfert d’Adrien Silva dans la nuit du 31 août au 1er septembre, pour un retard de 14 secondes. Pour cette dernière nuit du Mercato, il fallait être plus rapide que la pendule de la FIFA. Même si Silva n’appartient plus au Sporting Lisbonne (son club d’origine) et que Leicester doit lui verser son salaire, il ne peut pas jouer sous leur couleur. En tout cas, pas avant l’ouverture de la prochaine fenêtre pour les transferts, le 1er janvier 2018. En attendant cette date, les deux clubs tenteraient de trouver une solution convenable pour eux.

Pourvu que cette fois, le timing soit respecté !




Commentaires

commentaires